matériel détection

Le matériel de détection

Salut, la semaine dernière je vous avais présenté la détection et tout ce qui la concerne comme les choses à faire et à ne pas faire, où détecter, comment détecter … Je vais donc vous parler dans cet article de tout le matériel appartenant à la détection et je vous donnerai mon avis à propos de chaque objet. Aussi, il y a de cela quelques semaines, je vous avais présenté les trois meilleurs détecteurs de métaux dans l’article du même nom Les 3 meilleurs détecteurs de métaux. Je ne vais donc pas trop revenir sur ces trois détecteurs ci. Aussi, si vous voulez en savoir plus sur ces deniers, cliquez sur le lien de l’article. Passons maintenant au vif du sujet et bonne lecture.

(Tous les liens sont des liens affiliés et vous redirigeront vers Amazon.fr . Affiliés signifient que si vous achetez un objet par le biais de ces liens, je gagne une petite commission ce qui me permet de financer une partie de ce blog).

Le détecteur

ACE 250

Tout d’abord, je vais commencer par l’outil le plus important : le détecteur. Il est important de bien le choisir car vos trouvailles découleront directement de votre choix. Aussi, choisissez le détecteur en rapport avec le milieu où vous allez. Si vous détecter en milieu aquatique, faites bien attention de choisir un détecteur étanche.

Voici donc une sélection de détecteurs

Le Garrett ACE 150 : Ce détecteur est idéal pour les débutants. Cependant, je vous le déconseille car ses performances sont plutôt limitées. Surtout du point de vue de la profondeur ; il ne détecte pas très profond.

Le Garrett ACE 250 : C’est personnellement le détecteur que j’utilise. Il est parfait pour débuter et très simple d’utilisation. Malheureusement là aussi, il manque un peu de profondeur par moment.

Le Garrett ACE 300 i : Ce détecteur est une bonne alternative entre le 250 et le 400. Il se situe dans la moyenne des deux.

Le Garrett ACE 400 i : Celui-ci, est semblable au 250. Par contre, grâce à sa tête large, il permet de détecter une zone plus grande et au niveau des performances, il est meilleur que le 250. Et surtout, il a une plus grande profondeur.

L’XP Deus : c’est à mon avis le meilleur détecteur de sa catégorie. Il offre de grandes performances aussi bien du point de vue des réglages que de la profondeur et est aussi l’un des détecteurs les plus léger (ceci peut paraître futile mais vous vous fatiguerez beaucoup moins vite). Malheureusement, son prix est plutôt élevé.

L’XP Adventis : Ce détecteur est semblable au Deus. Toutefois, ces performances sont moins intéressantes que le Deus. De même que sa maniabilité. Ceci est par contre compensé par un prix bien inférieur à celui du détecteur précédent.

Le Teknetics Eurotek Pro : Ce détecteur a des capacité se rapprochant fortement du Garrett ACE 400. Cependant, il a beaucoup plus de réglages que ce dernier. Cela peut d’ailleurs devenir gênant si on ne sait pas les régler.

Pour les détecteurs de métaux, je vous conseillerai si vous êtes débutants le Garrett ACE 250 voire le 300i ou le 400 i, suivant votre budget. Et si vous êtes déjà expérimenté, un XP Deus restera le mieux.

Le pointeur

Maintenant, je vais brièvement vous parler d’un outil qui peut s’avérer pratique mais que je n’utilise pas personnellement. Je m’en suis déjà servi dans de rares occasions et n’est pas été très convaincu. Il s’agit du pointeur. Cet outil vous permet de localiser l’objet avec précision ce qui peut être avantageux. Mais je trouve qu’il vaut mieux mettre l’argent investit pour le pointeur plutôt dans le détecteur. Cependant, si vous êtes intéressé, voici quelques exemplaires :

Entrée de gamme :

 

Moyenne gamme : 

Haut de gamme: 

L’outil pour creuser

Maintenant que vous avez de quoi détecter, voyons quoi utiliser pour creuser. Ici, vous pouvez prendre ce que vous voulez. Pour ma part, j’utilise un outil de jardinage acheté dans une grande surface. Au fil du temps, j’ai vu que les détectoristes utilisaient toutes sortes d’outils différents. Cependant, il existe une pelle largement utilisée. La voici :

La pelle Draper BSRPFG. Cette pelle est petite et solide et vous sera utile longtemps. De plus, elle peut rentrer dans un gros sac.

L’outil que vous utilisez dépend de vous et de vos envies. D’ailleurs voici celui que j’utilise.

outil détection

Il s’agit juste d’une petite pioche pour le jardin.

Le sac

Ensuite, pour transporter tout le matériel, il va vous falloir un sac. Cela peut être utile si vous devez marcher un petit moment. Ici aussi, il n’y a pas besoin d’acheter un sac spécifiquement pour la détection. Si vous possédez déjà un sac de randonnée par exemple, vous pouvez très bien vous en servir. Vérifiez juste que tout rentre avant de partir. Quoi qu’il en soit, vous avez par exemple le sac de chez Garrett qui répond aux critères.

Au final, pour la détection vous avez réellement besoin d’un détecteur et d’un outil pour creuser et parfois d’un sac à dos. Mais pour ce dernier, vous pouvez vous en passer. D’un point de vue budget, si vous êtes débutant, il faudra compter environ 320€ pour un détecteur comme le Garrett 300i et pour l’outil, vous n’avez normalement pas besoin d’en acheter un exprès. En général, les gens ont ce qu’il faut chez eux.

L’orpaillage

Aussi, il y a une activité que beaucoup de détectoriste pratique, il s’agit de l’orpaillage. Attention, encore une fois, cette activité est réglementée et n’étant pas un représentant de la loi, je vous invite à vous renseigner par vous même sur celle-ci. Quoi qu’il en soit, ce hobby consiste à chercher de l’or dans les rivières en « lavant » les graviers, sables … Bien évidemment, vous n’allez pas trouver de quoi faire fortune surtout en France, mais vous trouverez sûrement quelques paillettes. De plus et comme la détection, cela permet de vous aérer et de vous rafraîchir surtout en été.

Le matériel

Pour pratiquer cette activité, vous aurez besoin d’une battée, d’un tamis et d’une pipette pour aspirer les paillettes.

Kit d’orpaillage : ce kit contient tout le matériel nécessaire à l’orpaillage lorsque l’on débute.

Pour les plus expérimentés, vous pouvez utiliser un sluice ou rampe de lavage afin de « laver » plus de gravier. Cependant, ce matériel et plus coûteux qu’un simple kit et je vous le déconseille si vous êtes débutant.

Sluice :

Cet article est maintenant terminé. Pour résumer, je vous conseille pour la détection de prévoir un budget d’un peu plus de 300 € et de surtout vous concentrer sur le détecteur. Ne vous inquiétez pas, vous pourrez acheter le matériel plus tard. En ce qui concerne l’orpaillage, je vous conseille d’acheter le kit en priorité. Pour le sluice, achetez-le seulement si cela vous intéresse vraiment. Enfin, n’hésitez pas à me dire dans l’espace commentaire si vous faites de la détection et/ou de l’orpaillage et quel matériel vous utilisez. Dans l’article de la semaine prochaine, je vous ferai une présentation complète de mes deux livres. A la semaine prochaine !

Pour recevoir gratuitement mon livre Autour de la monnaie romaine cliquez ici

Article précédent : La détection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *