erreur

5 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on est débutant dans la numismatique.

Salut, dans cet article, je vais vous présenter 5 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on débute dans la numismatique. Croyez moi, elles ne sont pas graves mais elles ralentissent l’apprentissage et la collection. J’ai créé cet article en me basant sur mon expérience et bien évidemment, sur les erreurs que j’ai commis à mes débuts. Voici donc 5 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on débute.

Première erreur : ne pas se former

Lorsque l’on débute, il est très important de se former le plus tôt possible. En effet, c’est le moyen le plus simple pour acquérir de l’expérience. Comment se former ? Pour se faire, je vous conseille de vous informer sur les monnaies romaines dans des livres ou sur internet.

Se former grâce à internet :

Le mieux est d’effectuer des recherches sur des types de monnaies ou un empereur en particulier et de vérifier les prix en même temps. Pour cela, je vous conseille d’aller sur le site de vente EBAY et de simplement marquer « monnaie romaine » dans la barre de recherche. Ainsi, vous apprendrez à reconnaître les monnaies et vous connaîtrez les prix des différentes monnaies.

Se former grâce à la lecture :

Vous pouvez aussi le faire à partir d’un livre comme Die Münzen der römischen Kaiserzeit ( voir page “mon matériel). Ce livre est malheureusement en allemand. Mais en ce qui nous concerne, seuls les chiffres et les images sont importants. Par conséquent, la barrière de la langue ne pose aucun problème. De plus, il vous permettra d’apprendre à connaître les monnaies et leurs prix en fonction de leurs états.

Si vous voulez un résumé rapide sur les monnaies romaines en général, je vous conseil mon livre Petit guide pratique des monnaies romaines. (Pour plus d’informations, contactez moi). Je ne vous le conseille pas parce que c’est mon livre. Mais parce que c’est le seul livre que je connais à ce sujet. Comme j’étais débutant il y a encore quelques années, je sais qu’il est très difficile de s’y retrouver sur internet avec toutes les informations que l’on vous donne. C’est pourquoi j’ai écris ce livre pour venir en aide aux débutants. Encore une fois, je n’ai pas la prétention de dire qu’il est parfait. Mais il vous permettra d’avoir un résumé sur les principales connaissances à avoir.

Vous pouvez ensuite lire des livres sur l’histoire romaine ou regarder des vidéos/documentaires sur la Rome Antique. Mais c’est surtout basé sur le contexte des monnaies romaines et moins directement sur elles.

Deuxième erreur : ne pas connaître le prix des monnaies

Une chose très importante est de connaître le prix des monnaies. Cela vous permettra d’éviter des erreurs qui pourrait vous faire perdre de l’argent. Un des plus grand risque lorsque l’on débute et de se faire arnaquer avec une monnaie qu’on a payé trop chère car on ne connaissait pas son prix. Pour ma part, à mes débuts, j’ai eu la chance de tomber sur un vendeur honnête. Il m’a beaucoup conseillé et en plus,il me faisait des prix plus qu’honnêtes.

Pour connaître le prix des monnaies romaines, il y a plusieurs manières dont deux que je vous ai donné plus haut. Et je vous en donnerai une autre dans l’article de la semaine prochaine alors ne le ratez pas.

Troisième erreur : ne pas savoir différencier les vraies des fausses (extrait de mon livre Les monnaies romaines en seulement 20 pages)

Un autre risque lorsque l’on débute et de ne pas savoir différencier les véritables monnaies des fausses. C’est pourquoi je vous conseille de trouver quelqu’un pouvant vous accompagné à vos débuts car dans certains cas, on ne peut faire la différence qu’avec l’expérience. En effet, il y a trois principaux types de fausses monnaies : les fausses d’époques, les fausses de la Renaissance et les fausses actuelles.

Les fausses d’époques :

Les fausses d’époques sont des monnaies fourrées ou des frappes barbares. En d’autres termes, une monnaie fourrée est une monnaie composée de cuivre recouverte d’or ou d’argent qui était prise pour des vraies au temps des romains. On peut les reconnaître par leurs traces d’oxydation en surface ou les manques de métal précieux. Une frappe barbare est une monnaie avec un style « dégénéré » qui n’avait pas cours légal, mais qui était utilisée comme monnaie de nécessité. On peut les reconnaître par leur petite taille et leur style « dégénéré ». Ces deux types de monnaies sont donc de vraies-fausses monnaies mais attention. Elles ont quand même de la valeur mais moins que les vraies romaines.

Ensuite, pour les fausses de la Renaissance, il y a les padouans et pour les actuelles, il y a les copies et les contre-façons. Je sais, ça fait beaucoup de fausses d’un coup alors prenons au cas par cas. Les padouans, sont des fausses monnaies qui datent de la Renaissance. Elles ressemblent fortement aux monnaies romaines mais leur diamètre est plus gros. Et comme elles étaient moulées et non frappées, les détails sont souvent flous. Tous ces éléments permettent donc de les différencier des vraies monnaies. L’avantage des padouans est qu’ils ont de la valeur car ils sont collectionnés de la même manière que les autres monnaies. Après, je ne pourrais pas vous conseiller à ce sujet car je n’ai aucune connaissance à ce propos.

Les copies :

Les copies sont reconnaissables très facilement car des éléments sont ajoutés à leur fabrication pour éviter les confusions comme des détails en plus. Ou encore, dans certains cas, le mot « copie » est ajouté. Donc aucune erreur n’est possible. Les contre-façons sont les pires. En effet, il est très difficiles de les différencier et seule l’expérience le permettra. C’est pourquoi, vous devez trouver des personnes pouvant vous accompagner à vos débuts. Même après plusieurs années d’expérience, il m’arrive encore d’avoir des doutes sur certaines monnaies et dans ces cas là, soit je demande conseil soit je n’achète pas.

Quatrième erreur : nettoyer ses monnaies

Beaucoup de personnes à leurs débuts (moi y compris) pensent que plus les monnaies brillent, plus elles ont de valeur mais c’est tout l’inverse. En effet, au cours des siècles, la monnaie s’est oxydée. Ainsi, elle a développé une fine couche verte, grise ou parfois noire en fonction du métal, appelée « patine ».

Pourquoi la patine est-elle si importante ?

La patine est très importante car elle permet d’une certaine manière d’authentifier la monnaie. En nettoyant vos monnaies, vous risquez de la faire partir. Et dans ce cas là, la monnaie perd beaucoup de valeur. Environ 40 % voir plus dans certains cas. De plus, cela peut faire partir en courant certains acheteurs. Moi par exemple, il ne m’arrive jamais d’acheter des monnaies ayant étaient nettoyées jusqu’à enlever entièrement la patine. A moins bien sûr,  que son prix soit bien en-dessous de sa véritable valeur.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas nettoyer ces monnaies. Mais si vous le faites, utilisez juste un coton tige humide. Mais ici encore, faites très attention car certaines patines fragiles ne résisteraient pas. C’est pourquoi il faut y aller doucement au début.

Des produits spéciaux pour le nettoyage existent. Mais il est préférable de les tester sur une monnaie sans valeur avant utilisation (toujours pareil : attention à la patine).

Bien évidement, je vous déconseille d’utiliser tous produits comme le miror, la paille de fer, le vinaigre, le cola …, car ils effacent la patine leurs faisant perdre énormément de valeur. Il m’a déjà était donné de voir des monnaies tellement nettoyées et donc si brillantes, que j’avais l’impression que le propriétaire les avaient passées à la ponceuse, voire à la disqueuse !!!

sesterce julia domna sesterce julia domna

Par exemple, ce sesterce de Julia Domna a été nettoyé ce qui n’arrange en rien son mauvaise état.

Pour finir, je vous déconseille de nettoyer vos monnaies surtout lorsque vous êtes débutant. Moi-même, je ne le fais pas ou que très peu avec un coton-tige humide car le nettoyage est affaire de professionnel.

Cinquième erreur : rester dans son coin

Lorsque vous commencez la collection de monnaie, il est très important dans parler avec des gens qui partagent votre passion. Cela vous permettra de créer des liens avec ces personnes et d’apprendre énormément de choses. Je vous conseille pour cela d’aller chez des numismates professionnels (commerçants), bourses (rassemblement de collectionneurs), d’en parler sur des forums … Bref, d’aller à la rencontre des gens car personnes ne viendra à votre rencontre si vous restez dans votre coin. C’est aussi un moyen d’acquérir de l’expérience bien plus sympas que de rester derrière son ordinateur à faire des recherches.

Voilà, c’était les 5 erreurs à éviter lorsqu’on est débutant. Ne ratez pas l’article de la semaine prochaine « Comment déterminer le prix d’une monnaie romaine ? ». A la semaine prochaine.

Article pouvant vous intéresser : Comment déterminer le prix d’une monnaie romaine ?

Recevez gratuitement mon livre Autour de la monnaie romaine en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *