Monnaie

La monnaie romaine : un investissement ?

Bonjour à toutes et à tous ! Comment allez-vous ? Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un article quelque peu différent des précédents. En effet, ici nous allons parler d’investissement comme vous l’avez vu dans le titre. Avant de commencer, je vous préviens que tout ce que vous allez lire n’ai en aucun cas des conseils en investissement. J’ai juste envie de vous parler de mon ressenti et de ce que j’ai remarqué depuis que je me suis lancé dans la numismatique. Passons dès maintenant au vif du sujet et bonne lecture.

L’évolution de la valeur des monnaies romaines :

J’ai commencé à m’intéresser aux monnaies romaines en 2012. Cela fait donc 7 ans que je suis passionné par ce domaine et que je me forme à ce propos quotidiennement. J’ai donc remarqué qu’au fur et à mesure des années, le prix des monnaies romaines aussi bien en boutique que sur internet a fortement augmenté. Par exemple, on pouvait facilement trouver un denier d’Antonin le Pieux en très bon état pour 30€ aussi bien en boutique que sur internet. Aujourd’hui, à moins de 40€, c’est extrêmement dur à dénicher sur internet et presque impossible en boutique. Après, il s’agit de mon ressenti et d’ailleurs, j’évolue dans ce domaine que depuis « peu de temps » comparé à certaines personnes. Alors peut être que mon analyse est fausse. Si c’est le cas, dites le moi dans les commentaires.

Comment s’explique cette augmentation ?

Plusieurs facteurs tout à fait logiques peuvent expliquer cette augmentation des prix.

  • Le premier c’est l’offre et la demande. La numismatique est plutôt récente comparé à d’autres passions. En effet, de ce que l’on m’a dit, les premiers numismates seraient apparus aux alentours du XVIIIème siècle. Et comme les passions se transmettent de générations en générations, il y a de plus en plus de personnes qui s’intéressent de près ou de loin à la numismatique. Ainsi, le nombre de monnaies n’augmentant pas et le nombre de personnes intéressées étant plus nombreuses, cela fait augmenter les prix. C’est la loi de l’offre et de la demande : l’offre est stable voir descend, la demande augmente, donc la valeur aussi.
  • Le deuxième c’est le temps. Les monnaies romaines sont des monnaies qui ont été frappées il y environ 1800 ans, et à moins qu’elles ne soient conservées dans de bonnes conditions, elles se dégradent constamment et donc leur nombre décroît peu à peu au fil des années.
  • La troisième c’est la bêtise humaine. Au fil du temps, les monnaies romaines passent de mains en mains. Certaines personnes les nettoient trop fort et donc les dégradent, certaines les abimes sans le vouloir ou les conserves dans de mauvaises conditions … Aussi, certaines personnes les détruisent tout simplement afin de récupérer le métal et de le revendre au cours. Il y a plusieurs exemples comme cela. En effet, il y a quelques années un numismate reconnu s’est fait voler sa collection de monnaies romaines. Celle-ci se composait d’aurei extrêment rares voir uniques. Malheureusement, le butin n’a encore jamais été retrouvé et il ne le sera très probablement jamais. En effet, on pense que les auteurs ont volé les monnaies afin de les refondre. Les aurei étant constitués d’or, ils ont pu revendre le métal au cours. Un autre exemple similaire, lors de la découverte du trésor de Lava (Corse), les plongeurs ont trouvé plusieurs centaines d’aurei en mauvais état. Afin d’éviter d’enfler la rumeur sur leur trésor et de revendre les monnaies plus facilement, ils ont fondu les monnaies.

Les monnaies romaines peuvent-elles perdre de la valeur ?

Si on prend une monnaie et que son état ne change pas, on se dit qu’elle va forcément prendre de la valeur. Malheureusement non. En effet, imaginons que vous ayez en votre possession un nummus de Jovien comme ci-dessous.

Cette monnaie est plutôt rare. De ce fait, si un trésor contenant plusieurs milliers de cette monnaie venait à être découvert, sa valeur diminuerait fortement. Ici, on retrouve une nouvelle fois l’offre et la demande. Mais ne vous inquiétez pas, il est presque impossible que cela arrive.

Peut on considérer les monnaies romaines comme un investissement ?

Je pense que les monnaies romaines peuvent être considérées comme un investissement sur le long terme. En effet, on est presque sûr qu’elles vont prendre de la valeur comme nous l’avons vu précédemment. De plus, cela est plus intéressant comme type d’investissement en raison de l’intérêt que l’on porte aux monnaies si on les collectionne, mais aussi du point de vue des possibles bénéfices. Si on reprend l’exemple du denier d’Antonin le Pieux, il a prit 33% de valeur en 7 ans (c’est mieux qu’un livret A).

Un dernier point important

Les monnaies romaines ne sont pas des objets destinés au trading comme des actions en bourse. C’est pourquoi « investir » dedans est fortement différent car il n’y a pas la même liquidité sur le marché, le même suivi du cours … Aussi ce sont des objets auxquels il faut faire attention et dont le but premier est d’être collectionné. Enfin, à travers cet article je ne veux absolument pas vous inciter à « investir » dans les monnaies romaines mais je voulais seulement donner le ressenti que j’ai depuis quelques temps et aussi écrire un article sur un sujet différent. D’ailleurs, dites moi dans les commentaires si vous avez aimé ce style d’article et si vous avez le même ressenti que moi : les monnaies romaines ont pris de la valeur.

Voilà cet article est maintenant terminé. J’espère qu’il vous aura plu, si c’est le cas donnez moi votre avis dans les commentaires et aussi partagez cet article afin de faire connaître un peu plus mon blog. Cela m’aidera énormément. Aussi, dites moi si vous avez un sujet sur lequel vous aimeriez que je parle pour un prochain article. Je le répète une dernière fois mais cet article n’est en aucun cas une source de conseils mais seulement un avis personnel. Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne journée. A dans deux semaines !

Article précédent : 5 monnaies romaines pour bien débuter

Recevez gratuitement mon livre Autour de la monnaie romaine en cliquant ici

Vous pourriez également aimer...

6 commentaires

  1. LOMBARDI André a dit :

    Je trouve que sur internet le volume des monnaies romaines augmente régulièrement , peut être grâce aux détecteurs de métaux, surtout en GB . Pour les prix je remarque que les monnaies « bas de gamme » pullules et restent à des prix raisonnables et le ht de gamme bat des records !

    1. Cédric Astier a dit :

      Oui c’est vrai, je n’en ai pas parlé dans l’article mais il est vrai qu’il y a toujours plus d’annonces de ventes. En ce qui concerne les prix, je rejoins votre avis.

  2. Olivier Guyonnet a dit :

    Je pense qu’il y a schématiquement trois marchés:

    – celui du collectionneur débutant, occasionnel, ou dont les moyens sont très limités, qui s’intéressera à des monnaies dans le range 20-80€. C’est celui qui est le plus largement alimenté par les découvertes des détecteurs de métaux, celui où l’on voit pléthore d’offres en ligne: ce n’est pas là qu’on connaîtra une hausse significative, à mon sens.
    – celui du collectionneur averti, mais ayant des moyens encore limités (mon cas): il s’intéresse à des monnaies rares, voire inédites, dans un range 200-2000€. Je pense qu’il y a un potentiel de hausse dans cette catégorie, car l’offre de marché n’est pas massivement alimentée, tandis que certains collectionneurs de la 1ère catégorie rejoignent progressivement les collectionneurs avertis. La seule question est de savoir si le rythme de ralliement des « jeunes » est supérieur à celui des décès des « anciens »…
    -celui, enfin, des grands collectionneurs internationaux, fortunés, qui s’intéressent à des pièces dont les prix vont de 4 à 6 chiffres. Ce marché s’élargit du fait de la prolifération des millionnaires et milliardaires, et c’est sans doute là qu’on voit des hausses spectaculaires, à l’instar du marché de l’art.

    1. Cédric Astier a dit :

      Remarque très intéressante, je n’avais jamais pensé de cette manière et je dois dire que c’est tout à fait pertinent !

  3. OLIVIER TROCHAIN a dit :

    Bonjour à tous ,
    C’est tres intéréssant le sujet que développe Cedric , pour un jeune il a du potentiel .
    Moi je collectionne depuis 1995 sur des objets antiques , prehistoire ,et dans la foulée les monnaies romaine trouvé en France . Le maximun de ma collection viennent de Boulogne sur mer , Amiens . Je me limite au maximun à l’authenticité ,mais ce n’est pas évident .Alors je collectionne moins pour collectionner mieux … Je veux du feeling . il faut etre prudent .

    1. Cédric Astier a dit :

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour votre commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.