Anarchie Militaire

L’Anarchie Militaire

Salut à toutes et à tous ! Comment allez-vous ? Aujourd’hui, nous n’allons pas parler d’une dynastie romaine comme les semaines précédentes mais d’une période de l’Empire Romain. Il s’agit de « l’Anarchie Militaire ». Nous allons voir la suite de l’histoire romaine avec cette époque-là. Nous verrons donc dans cet article, de qui « l’Anarchie Militaire » se composait, à quelle époque a t-elle existé…. Passons dès maintenant au vif du sujet et surtout bonne lecture.

Contexte de l’Anarchie Militaire :

Cette anarchie commença suite à la fin de la dynastie des Sévères, avec la mort de Sévère Alexandre. Elle dura de 235 à 268 ap J-C et fut une période de troubles pour les romains. En effet, durant celle-ci, l’armée dirige plus ou moins l’Empire élisant qui elle veut et quand elle veut. Des crises économiques, sociales et culturelles apparaissent, des famines et des épidémies touchent les villes, l’Empire se morcelle … (C’est le bazar quoi !). Aussi, durant cette anarchie, la série des « Trente Tyrans » (nous verrons de quoi il s’agit un peu plus tard dans cet article) arrive. En résumé, il s’agit d’une période noire pour l’Empire Romain qui aura du mal à s’en remettre et qui d’ailleurs, en gardera des séquelles à vie.

De qui l’Anarchie Militaire se composait-elle ?

Cette période, en terme d’empereur, en vit passer pas mal en peu de temps. En effet, elle en compte plus d’une quinzaine, comprenant : Maximin Ier le Thrace (mars 235 ap J-C – juin 238 ap J-C), Gordien I (mars 238 ap J-C – avril 238 ap J-C), Gordien II (mars 238 ap J-C – avril 238 ap J-C), Balbin (avril 238 ap J-C – juillet 238 ap J-C), Pupien (avril 238 ap J-C – juillet 238 ap J-C), Gordien III (mai 238 ap J-C – avril 244 ap J-C), Philippe I l’Arabe (février 244 ap J-C – septembre 249 ap J-C), Philippe II (avril 247 ap J-C – septembre 249 ap J-C), Trajan Dèce (Septembre 249 ap J-C – juin 251 ap J-C), Hérennius Etruscus (mai 251 ap J-C – juin 251 ap J-C), Hostilien (mai 251 ap J-C – octobre 251 ap J-C), Trébonien Galle (juin 251 ap J-C – août 253 ap J-C), Volusien (octobre 251 ap J-C – août 253 ap J-C), Emilien (avril 253 ap J-C – août 253 ap J-C), Valérien (juillet 253 ap J-C – juin 260 ap J-C) et Gallien (octobre 253 ap J-C – septembre 268 ap J-C).

Maintenant que nous connaissons qui a régné à cette époque, voyons le déroulement de l’Anarchie Militaire, mais avant ça, qu’est ce que la série de « Trente Tyrans » ?

Les Trente Tyrans :

Les « Trente Tyrans » est une période qui vit se succéder différents usurpateurs. Un usurpateur est une personne qui prend le pouvoir (elle usurpe le pouvoir). Cette série eu lieu durant l’Anarchie Militaire et actuellement, seul un peu moins de vingt usurpateurs sont réellement connus, le reste n’ayant soit jamais existé soit on n’a plus aucune trace. En ce qui concerne les faits de cette période, beaucoup de sources sont incertaines.

L’histoire l’Anarchie Militaire :

Cette anarchie commença avec le règne de Maximin I le Thrace. Celui-ci, débuta son règne par une campagne en Germanie qu’il gagna et remporta une victoire sur les Sarmates. Ainsi, il s’est fortement dévoué à l’armée mais peu aux villes et au peuple. En effet, il ne mettra jamais les pieds à Rome. De plus, il surtaxe les habitants faisant ainsi monter leur colère. Vers la fin de son règne, en 238 ap J-C, Gordien I et Gordien II sont nommés empereurs en Thrace. Aussi, en avril, les co-empereurs Balbin et Pupien sont nommés empereurs par le Sénat à Rome. Maximin I le Thrace, meurt assassiné par ses soldats, lors d’un siège à Aquilée.

A peu près à la même période, eu lieu les règnes de Gordien I et de Gordien II. Ces derniers ne régnèrent qu’environ un mois. D’abord, Gordien I fut nommé empereur mais sans trop le vouloir. Dans la foulée et à cause de son âge avancé (plus de 80 ans), il nomme son fils Gordien II. Celui-ci, lors d’une bataille contre la troisième légion, dirigée par Capellianus (un partisan de Maximin I), meurt au combat. Apprenant la mort de son fils, Gordien I se suicide et ainsi s’achève les règnes de Gordien I et Gordien II.

Suite à la mort des deux Gordien et de Maximin, deux nouveaux co-empereurs seront mit sur le trône. Il s’agit de Balbin et de Pupien. Pendant leur règne, Balbin se charge de gouverner Rome tandis que Pupien se charge de l’armée. Mais suite à leur impopularité, ils sont dans l’obligation d’adopter un successeur qui deviendra Gordien III. Par la suite, les deux co-empereurs sont tués par la garde prétorienne.

Alors, aura lieu l’un des règnes les plus long de l’Anarchie Militaire : celui de Gordien III. Il dura près de 6 ans. Son règne débuta lors de sa treizième année. Au début, étant trop jeune pour régner, il était aidé de ses parents ainsi que des sénateurs. Par la suite, il connut de nombreuses révoltes à travers l’Empire. Aussi, en 241 ap J-C, soit à l’âge de 16 ans, il se maria. Ensuite, il mena différentes batailles et mourra dans l’une d’elle, à l’âge de 19 ans.

Philippe I l’Arabe, régna après Gordien III. Durant son règne, d’une durée similaire à celui de Gordien III : environ 6 ans, il fut bienveillant à l’égard des chrétiens et se serait même converti au christianisme ce qui ferait de lui, le premier empereur romain chrétien mais, il fit aussi, entre autre, une campagne couronnée de succès face aux Quades et aux Carpes. Il meurt au combat, lors d’une bataille face aux troupes de Dèce. Aussi en 247 ap J-C , Philippe I rend son fils Philippe II « Auguste ». Ce dernier se fera tuer deux ans plus tard en 249 ap J-C.

Trajan Dèce prit donc le relais. Lors de son règne, il fit une campagne contre les Goths qui commençaient alors à envahir l’Empire. Aussi, il fait face à une épidémie de peste qui affaiblira les romains. De plus, il persécutera les chrétiens lors de l’année 250 ap J-C. Enfin, il retournera au front contre les Goths où son fils Hérennius Etruscus, alors empereurs depuis un mois et lui, trouveront la mort.

Le successeur fut Trébonien Galle. Ce dernier commença son règne en nommant Hostilien co-empereur. Mais ce dernier meurt quelques mois après. Alors, Trébonien Galle nomma son fils, Volusien nouveau co-empereur. Durant leur règne, ces deux derniers feront face à la peste présente à Rome et seront peut-être responsables de la mort d’Hostilien. Ils combattront aussi les Goths et les Perses. Ils seront assassinés en 253 ap J-C par leurs troupes. Ces dernieres ayant peur d’Emilien.

Emilien fut nommé empereur par le Sénat mais sera rapidement assassiné par ses troupes. Ces dernières, se rangeant du côté de Valérien I.

Valérien I prit donc la suite. Son règne commença en 253 ap J-C soit à l’âge de presque 60 ans par une longue défense des frontières de l’Empire. Cette période dura de 253 à 257 ap J-C et durant celle-ci, Valérien I était accompagné de son fils qui sera d’ailleurs le prochain empereur : Gallien. A la suite de cette époque, l’empereur entreprend une vague de persécutions contre les chrétiens. Celle ci dura de 257 à 259 ap J-C. Elle a pour conséquences de nombreuses saisies des biens des chrétiens, de nombreuses condamnations à mort et diverses interdictions de cultes et obligations sous risque de peine de mort. Valérien meurt en 260 ap J-C, capturé par les Perses. Les causes de sa mort sont inconnues. Il sera succédé par Gallien.

Gallien fut donc le dernier empereur à avoir régné dans l’Anarchie Militaire. Son règne fut d’ailleurs le plus long avec environ 15 ans au pouvoir. Il commença son règne en arrêtant les persécutions mises en place par son père contre les chrétiens. En ce qui concerne le reste de son règne, il aura principalement essayé de ressouder un Empire divisé suite à de nombreuses révoltes qui eurent lieu dans différentes régions. Il meurt en 268 ap J-C, assassiné à Mediolanum, actuelle ville de Milan et sera succédé par Claude II le Gothique.

Résumé :

L’Anarchie Militaire fut donc une période très sombre pour l’Empire Romain et fut très dévastatrice pour ce dernier. D’ailleurs, il en gardera des stigmates jusqu’à la fin. Cette époque fut donc caractérisée par un enchaînement rapide d’empereurs, la plus plupart ne régnant que quelques mois. Mais surtout ces derniers étaient pour la plupart choisis de manière irréfléchie sans pensée sur le long terme et souvent placés sur un siège éjectable, se faisant tuer à la moindre erreur. Il y eu donc beaucoup de maladresses commises lors de l’Anarchie Militaire menant ainsi à une période de malheur.

Voilà cet article est maintenant terminé. J’espère qu’il vous aura plu, si c’est le cas, dîtes le moi dans l’espace commentaire et aussi dîtes moi de quel sujet vous voudriez que je vous parle dans un prochain article. D’ailleurs, pour le prochain article, nous continuerons de parler de l’histoire romaine avec « les empereurs Illyriens » A la semaine prochaine !

Article précédent : Les Sévères

Recevez gratuitement mon livre Autour de la monnaie romaine en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *