Les derniers empereurs

Les derniers empereurs

Salut à toutes et à tous ! Comment allez-vous ? Il y a deux semaines, nous avons vu La dynastie Théodosienne . Nous allons donc parler de la fin de l’histoire romaine avec les derniers empereurs ayant régné. Nous verrons donc ici, de qui il s’agissait, à quelle époque cela s’est passé…. Passons dès maintenant au vif du sujet et surtout bonne lecture.

Contexte des “derniers empereurs” :

Le terme « derniers empereurs » est utilisé afin de définir la dernière période qu’a connu l’Empire Romain d’Occident. En effet ici, nous n’allons pas parler de l’Empire Romain d’Orient. Tout simplement car comme Marcien fut considéré comme le premier empereur byzantin à avoir régné, cela signifie donc que cette partie de l’Empire est devenue l’Empire Byzantin. De ce fait, cela n’est plus dans le contexte de l’Empire Romain. Pour en revenir à la partie Ouest, neufs empereurs vont se succéder avec des règnes plutôt courts. En effet, la période des « derniers empereurs » ne dura qu’environ 20 ans.

Qui régna à cette époque ci ?

Les empereurs ayant régné furent Pétrone Maxime ( mars 455 ap J-C – mai 455 ap J-C), Avitus (juillet 455 – octobre 456 ap J-C), Majorien (avril 457 ap J-C – août 461 ap J-C), Libius Séverus (novembre 461 ap J-C – août 465 ap J-C), Anthémius (avril 467 ap J-C – juillet 472 ap J-C), Olybrius ( juillet 472 ap J-C – novembre 472 ap J-C), Glycérius (mars 473 ap J-C – juin 474 ap J-C), Julien Nepos (juin 474 ap J-C – août 475 ap J-C) et Romulus Augustule (octobre 475 ap J-C – octobre 476 ap J-C).

(Petite parenthèse pour vous dire que les temps entre les règnes comme entre Libius Séverus et Anthémius sont tout a fait normaux. Il s’agit d’interrègnes. Ce sont des périodes durant lesquelles le titre d’empereur est vacant).

Maintenant que nous connaissons la composition et le contexte entourant les derniers empereurs, voyons ce qui se passa durant cette période.

Histoire des derniers empereurs d’Occident :

La dernière période de l’histoire romaine commença avec le règne de Pétrone Maxime. Lors de son règne, il s’allie à l’aristocratie Gallo-Romaine et à la dynastie Théodosienne, notamment en se mariant avec Licinia Eudoxia, la veuve de Valentinien. Toutefois, cette dernière était déjà promise à Hunéric, le fils de Genséric : un roi vandale. Alors, Genséric lança une vaste offensive avec sa flotte envers Rome. Dès l’arrivée des Vandales, tous les romains, même Pétrone Maxime fuyèrent. Toutefois, ce dernier n’ira pas bien loin car le peuple, voyant son manque de courage, le massacra et jeta les restes de son corps dans le Tibre.

Suite à cela, plus d’un mois après, Avitus devient empereur. Ainsi, c’est en 455 qu’il est nommé empereur. Mais à cause de ses origines gauloises, il a du mal à être accepté comme empereur par les habitants de l’Italie. Suite à l’échec de sa campagne envers les Vandales et le blocus sur Rome de ces derniers, son règne devient difficile. Suite à cela, un coup d’État est créé. Il est donc obligé de s’enfuir à Arles. Là bas, il réunit une petite armée avec les hommes qu’il a sous la main et retourne en Italie dans le but de reprendre le contrôle mais perd à Plaisance. Il est fait prisonnier et le titre d’évêque de Plaisance lui est proposé mais très rapidement le Sénat décide de décliner cette proposition.

Par la suite, il a peur d’être assassiné et repart donc pour la Gaule mais meurt lors du voyage dans des conditions mystérieuses. Il aurait été enterré dans la ville de Brioude, à l’autel Saint-Julien. Durant sa vie, il était propriétaire de plusieurs demeures, terres et d’un lac près de l’actuelle ville de Clermont-Ferrand.

Après Avitus, Majorien est proclamé empereur par l’armée. Il commence en reprenant la ville de Lugdunum aux Burgondes, un peuple germain. Puis par la suite, il prend des mesures dans le cadre social notamment au niveau des impôts et du pouvoir de l’Église. Enfin, il lance une offensive contre les Vandales en Afrique du Nord mais sa flotte se fait détruire. Il repart donc en Italie et sera prisonnier et tué par Ricimer, un général romanisé.

Suite à la mort de Majorien, un interrègne d’environ trois mois va prendre place et se finira lorsque Libius Séverus ou Sévère III sera nommé empereur par Ricimer. Durant tout son règne, Ricimer dirigea le pouvoir et Sévère III n’eut aucune utilité. Il meurt en 465 ap J-C.

Alors, un très long interrègne de deux ans se met en place et se finira avec la montée au pouvoir d’Anthémius. Ce dernier commença son règne en lançant une opération militaire face au roi Génséric mais cela échoua. Il perdit aussi ses troupes en Gaule, face à Euric : un roi Wisigoth. Suite à cela, Ricimer (dont nous avons parlé précédemment) est « énervé » par les résultats qu’obtient Anthémius. Il décide donc de prendre une armée de 6000 soldats et d’attaquer Rome. Après un siège de deux mois, il finit par capturer l’Empereur et le faire exécuter.

Cette fois-ci, il n’y eut pas d’interrègne car Olybrius fut nommé empereur alors qu’Anthémius était encore vivant et il rentra en fonction directement après son exécution. Toutefois, il n’avait pas de pouvoir. En effet, il ne régnait qu’en Italie et n’était pas reconnu par Léon Ier, l’Empereur d’Orient. Aussi, il n’eut pas le temps d’effectuer des actions car il mourut quelques mois après le début de son règne.

Une nouvelle fois, un interrègne se mit en place et dura quatre mois. Glycérius devint alors empereur. Mais, il n’est pas reconnu par l’Empereur d’Orient : Zénon. Et ce dernier va nommer Julius Nepos comme nouvel empereur. Celui-ci se rend donc à Rome et Glycérius, n’a d’autres choix que de fuir. Sauf que le Sénat lui ferme les portes de la ville et il se retrouve bloqué. A l’arrivée de Julius Nepos, il se rendit sans combattre et finit sa vie comme évêque.

Julius Népos fut nommé empereur par son armée et prit donc directement le pouvoir. Cependant, il n’est pas bien aimé par son peuple et Euric, qui étend son territoire, prend des terres à Népos en échange de la paix. Par la suite, Népos est renversé par son général Oreste et décide donc de fuir en 475 ap J-C et se fera exécuter en 480 ap J-C, avec l’aide de Glycérius.

Enfin, Romulus Augustule le dernier empereur, est nommé au pouvoir. Toutefois, il est jeune et c’est son père, Oreste qui prend principalement les décisions. Romulus Augustule est donc principalement symbolique et reste dans l’ombre d’Oreste. Enfin, Odoacre : un roi, fit exécuter Oreste et prend la ville de Ravenne, où se trouvait l’empereur. Romulus Augustule n’a donc d’autres choix que de capituler. Ainsi avec son règne, l’Empire Romain prend fin.

Résumé

« Les derniers empereurs » fut donc l’ultime période de l’Empire Romain, celle qui l’a vu disparaître. Elle fut semée de troubles dus aux invasions barbares mais aussi, elle fut marquée par le non respect envers les empereurs qui ne se révélèrent pour la plupart pas la hauteur. Cette Empire si puissant à ses débuts, prit fin misérablement dans la peur et les invasions. Aussi, son dernier empereur Romulus Augustule portait le même nom que Romulus, le fondateur de Rome. Ainsi, la boucle fut bouclée.

Voilà cet article est maintenant terminé et avec lui la série des articles consacrés à l’histoire romaine. J’espère qu’il vous aura plu, si c’est le cas, dîtes le moi dans l’espace commentaire et aussi dîtes moi de quel sujet vous voudriez que je vous parle dans un prochain article. D’ailleurs pour le prochain article, nous allons parler des « 5 empereurs romains les plus fous ». Aussi, je suis désolé mais à cause de mes études et des examens approchants, la fréquence de publication va passer d’un article par semaine à un article toutes les deux semaines. Cela devrait revenir à la normale en juillet. Passez une bonne semaine et à dans deux semaines !

Article précédent : La dynastie Théodosienne

Recevez gratuitement mon livre Autour de la monnaie romaine en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *