5 erreurs courantes en numismatique

Bonjour à toutes et tous ! Comment allez vous ? Cet article est un peu spécial puisqu’il s’agit du tout premier article que j’ai écris. Et je me suis rendu compte qu’il y avait beaucoup de manques, de superficiel et de sujets mal abordés. C’est pourquoi, je vous présente ici une sorte de “mise à jour” de “5 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on est débutant dans la numismatique”. ( pour lire l’ancienne version, cliquez ici).
Comme vous pouvez le deviner, cet article va aborder 5 erreurs communes en numismatique. Pour la plupart, je les ai faites et je peux donc vous expliquer comment ne pas les faire à votre tour et surtout comment y remédier si vous les avez commises. Aussi, ne vous inquiétez pas si vous faites des erreurs, c’est tout à fait normal et on apprend de ses erreurs. Après, il vaut mieux apprendre des erreurs des autres. Bien, passons dès maintenant au vif du sujet et surtout, bonne lecture.

Première erreur en numismatique

La première erreur est de ne pas se former. Alors qu’est ce que ça signifie ? Tout simplement ça veut dire que vous n’avez pas de connaissance en numismatique, ce qui peut vite devenir très difficile. En effet, si vous êtes actuellement débutant et que vous voulez vous lancer plus sérieusement dans la numismatique, il va falloir apprendre, ou du moins, au moins les bases. Pour ma part au début, je n’avais pas ou très peu de connaissances et de ce fait, je dépendais de tout le monde. C’est pourquoi, il faut vous former. Cela vous permettra de devenir autonome.


Alors, comment se former ?

– Les vidéos :

Pour se former, il y a plusieurs possibilités existantes.
La première c’est tout simplement par le biais de vidéos. Par exemple, vous pouvez regarder des vidéos sur YouTube  (si vous vous intéressez aux monnaies romaines, allez voir ma chaîne YouTube en cliquant ici), vous pouvez regarder des documentaires en lien soit directement avec les monnaies soit en lien avec leur contexte historique.

– La lecture


La seconde possibilité est la lecture. Alors comme avec les vidéos, lisez des livres en rapport avec les monnaies ou avec leur contexte historique. Je vous invite à vous rendre notamment sur Amazon pour en savoir plus.

– Internet


La troisième possibilité c’est internet. En fait, vous avez juste par exemple, à vous rendre sur des sites de ventes de monnaies  comme cgb, monnaie d’antan … Et à chercher la catégorie de monnaie qui vous intéresse. Ainsi, vous verrez les images des monnaies, leur nom, leur prix … Instinctivement, cela vous permettra de retenir facilement. Vous pouvez aussi faire de même avec des sites comme Ebay, Catawiki … Toujours en rapport avec Internet, vous pouvez lire des articles de blog. Je vous invite d’ailleurs à aller voir mon site empiredesmonnaies.fr si vous intéressez aux monnaies romaines. Évidemment il existe des sites pour quasiment chaque type de monnaie existant.

– La discussion


Quatrième et dernière possibilité : la discussion. La discussion est un moyen très efficace pour apprendre puisque l’on retient beaucoup plus facilement lorsque l’on parle avec d’autres personnes plutôt que lorsque l’on lit ou qu’on regarde une vidéo. Pour cela trouvez un passionné, quelqu’un qui a la même passion que vous et discutez avec cette personne de votre passion. Ainsi vous pourrez vous lier d’amitié avec celle-ci, vous en apprendrez beaucoup, vous, vous pourrez aussi lui en d’apprendre beaucoup et ainsi il y aura un échange d’informations. Et puis de toute manière; c’est toujours beaucoup plus sympa d’apprendre par ce moyen que d’apprendre tout seul dans son coin.

Deuxième erreur en numismatique

Maintenant la deuxième erreur, c’est de ne pas connaître le prix de ses monnaies. En effet, si vous achetez une monnaie mais que vous ne connaissez pas le prix, vous risquez tout simplement de vous faire arnaquer. En effet si par exemple une personne vous vend une monnaie à 50 € mais qu’en réalité elle vaut 10 € vous allez forcément perdre de l’argent sur cette transaction puisque il y aura une différence de 40 €, comparé à la réelle valeur de la monnaie. 

Si cela venait à se produire, ce n’est pas grave car au moins vous apprendrez de votre erreur. D’ailleurs, ne vous inquiétez pas, ça m’est arrivé et du coup, je n’ai jamais recommencé. Et maintenant ce que je fais c’est qu’à chaque fois que je veux acheter une monnaie, je vérifie son prix soit dans un livre soit sur Internet et comme ça, ça évite que je refasse la même erreur. Après s’il vous arrive d’acheter une monnaie trop chère et que cela se produit une fois, ce n’est pas grave mais si jamais cela vous arrive deux, trois, quatre fois d’affilée, vous risquez d’avoir peur lors de l’achat d’une monnaie,  vous ne ferai plus confiance aux numismates …  C’est pourquoi faites très attention au début et surtout renseignez-vous bien sur la valeur réelle de la monnaie. Aussi je vous invite à acheter un livre qui répertorie la valeur en fonction de l’état des monnaies que vous collectionnez. Pour ma part, j’utilise le livre Die Munzen der Romischen Kaiserzeit (voici son lien = https://amzn.to/2L1ldsd). Aussi, si vous êtes chez un numismate et que vous avez peur de vérifier le prix par gêne, ne vous inquiétez pas, le numismate n’y verra aucun inconvénient car beaucoup de personnes le font et le vendeur à l’habitude.

Troisième erreur en numismatique


La troisième erreur est de ne pas savoir différencier une vraie monnaie d’une fausse. Comme pour la partie précédente, cela risque de vous faire perdre de l’argent mais aussi votre confiance envers les vendeurs et de vous apeurer lors de prochains achats. C’est pourquoi, apprenez à différencier les vraies et les fausses. Pour cela il n’y a qu’un moyen, il faut que vous vous formiez. Cherchez donc sur internet des articles, qui montrent comment faire la distinction. Aussi si vous collectionnez les monnaies romaines, je vais vous l’apprendre maintenant.

– Les fausses d’époques


Concernant les monnaies romaines, il existe trois types de fausses monnaies : les fausses d’époques, les fausses de la Renaissance et les fausses actuelles.
Pour les fausses d’époques, il y a deux catégories : les monnaies dites “fourrées” et les monnaies dites “barbares”.

Une monnaie fourrée est une monnaie composée de cuivre recouverte d’or ou d’argent qui était prise pour des vraies au temps des romains. On peut les reconnaître par leurs traces d’oxydation en surface, la plupart du temps : l’oxydation est du vert de gris (il a une apparence de tâches vertes) ou les manques de métal précieux. Typiquement, cela se produit sur des monnaies comme le denier en général.

Une frappe barbare est une monnaie avec un style « dégénéré » qui n’avait pas cours légal, mais qui était utilisée comme monnaie de nécessité. On peut les reconnaître par leur petite taille et leur style « dégénéré ». Ces deux types de monnaies sont donc de vraies-fausses monnaies mais attention. Elles ont quand même de la valeur mais moins que les vraies romaines.

– Les fausses de la Renaissance

Ensuite, pour les fausses de la Renaissance il y a les padouans. Les padouans, sont des sortes de médailles qui datent de la Renaissance. Elles ressemblent fortement aux monnaies romaines mais leur diamètre est plus gros, Comme elles étaient moulées et non frappées, les détails sont souvent flous. Tous ces éléments permettent donc de les différencier des vraies monnaies. L’avantage des padouans est qu’ils ont de la valeur car ils sont collectionnés de la même manière que les autres monnaies. Après, je ne pourrais pas vous conseiller à ce sujet car je n’ai aucune connaissance à ce propos.

– Les fausses actuelles

Les copies sont reconnaissables très facilement car des éléments sont ajoutés à leur fabrication pour éviter les confusions comme des détails en plus. Ou encore, dans certains cas, le mot « copie » est ajouté ou encore les lettres “wrl”. Donc aucune erreur n’est possible. Les contre-façons sont les pires. En effet, il est très difficile de les différencier et seule l’expérience le permettra. C’est pourquoi, vous devez trouver des personnes pouvant vous accompagner à vos débuts. Même après plusieurs années d’expérience, il m’arrive encore d’avoir des doutes sur certaines monnaies et dans ces cas là, soit je demande conseil soit je n’achète pas.

Quatrième erreur en numismatique

La quatrième erreur est de nettoyer ses monnaies. En effet, le fait de croire que rendre une monnaie, (surtout une monnaie qui a plusieurs siècles !) totalement brillante est totalement faux. En effet, cela enlève la patine de la monnaie.

Qu’est-ce que la patine ?

La patine est la couche d’oxydation qui se forme au fil du temps sur la monnaie. Cela est dû au fait que la monnaie est probablement restée des années dans la terre, énormément de temps à l’air libre … Ainsi, la monnaie s’oxyde et la patine se forme, de la même manière que le fer rouille. Ici la patine remplace la rouille sauf qu’elle est bénéfique et non mauvaise. (Au passage, une monnaie romaine ne rouille pas car elle n’est en aucun cas composée de fer).

nummus de Jovien
Monnaie avec patine

Alors cette patine est un peu l’empreinte du temps sur la monnaie et les collectionneurs détestent lorsqu’elle est enlevée. Ainsi, la monnaie perd de sa valeur : facilement 40 à 50% de sa valeur. Personnellement, je n’achète jamais une monnaie dépatinée/nettoyée sauf si son prix est bien inférieur à sa valeur.

erreur débutant en numismatique
Monnaie sans patine

C’est pourquoi il ne faut surtout pas que vous nettoyez votre monnaie. Après, si vous venez de la trouver par terre, qu’elle est terreuse, vous pouvez la nettoyer mais faites extrêmement attention. LE BUT N’EST PAS DE LA RENDRE AUSSI BRILLANTE QU’AU PREMIER JOUR !!! Si vous voulez en savoir plus, j’ai écrit un article à ce sujet (cliquez ici pour en savoir plus).

Cinquième erreur en numismatique

La cinquième erreur est de rester dans son coin. Comme vous l’aurez compris dans la première partie, s’entourer des bonnes personnes est très important, ne serait-ce que pour apprendre.

Il est donc très important d’en parler avec des gens qui partagent votre passion. Cela vous permettra de créer des liens avec ces personnes et d’apprendre énormément de choses. Je vous conseille pour cela d’aller chez des numismates professionnels (commerçants), bourses (rassemblement de collectionneurs), d’en parler sur des forums … Bref, d’aller à la rencontre des gens car personnes ne viendra à votre rencontre si vous restez dans votre coin. C’est aussi un moyen d’acquérir de l’expérience bien plus sympa que de rester derrière son ordinateur à faire des recherches. Aussi, je vous conseille de vous créer un compte Instagram (c’est totalement gratuit) afin de partager votre passion au plus grand nombre. Cela vous permettra aussi de parler avec des passionnés et de vous faire connaître. Enfin, si vous vous créez un compte Instagram, n’hésitez pas à visiter le mien (empiredesmonnaies) et à m’envoyer un message privé. D’ailleurs, si vous avez la moindre question, demandez-moi par ce biais là, c’est mieux que le mail.

Voilà cet article est maintenant terminé. J’espère qu’il vous a plu, si c’est le cas, n’oubliez pas de le partager et d’en parler autour de vous. Aussi, commentez et dites moi si vous avez déjà fait des erreurs et comment vous avez réagit. Enfin, quel(s) sujet(s) voudriez vous que j’aborde dans un prochain article ? A dans deux semaines !

Article précédent : Le matériel à avoir en numismatique

Recevez gratuitement mon livre Autour de la monnaie romaine en cliquant ici

2 réflexions au sujet de « 5 erreurs courantes en numismatique »

  1. Bonsoir Cédric 😉

    Bien évidemment, j’ai déjà commis au moins une des “fautes” que vous avez ennoncé , notamment en achetant des pièces (sur catawiki) sans en connaître leur valeur réelle. Mais bon, ça va venir…
    Encore une fois, merci beaucoup pour votre article.
    Bien cordialement
    Joao Pedro

    1. Bonsoir,

      Merci à vous de me lire et d’avoir commenté 😀
      Je vous souhaite une très bonne fin de soirée et une bonne continuation !

      Cordialement Cédric Astier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *