historien romain

Les 5 historiens romains les plus importants

Salut à tous comment allez vous ? Tout d’abord je voulais vous souhaiter une très bonne année 2019, pleine de réussite et de bonnes choses. Dans cet article, je vais comme je vous l’ai annoncé dans l’article de la semaine dernière, vous présenter les 5 historiens romains les plus importants. N’oubliez pas que c’est grâce à ces personnes là que l’on a des témoignages directs de la Rome antique. Ils ont donc une importance capitale dans les connaissances que nous avons actuellement sur les romains. Ainsi, je vais vous présenter chacun d’entre eux et vous raconter leur vie et leur principales œuvres. Passons maintenant au vif du sujet et surtout bonne lecture.

Premier historien romain : Suétone

Suétone est un historien romain né aux alentours de l’an 70 ap J-C dans la capitale romaine : Rome. Il est décédé après l’an 122 ap J-C en Italie, sans que l’on sache précisément ni le lieu ni l’année. Suétone est certainement l’historien romain le plus connu. Cependant, et paradoxalement, il ne nous reste que peu d’indications sur sa vie et son déroulement.

historien romain : suétone

Histoire :

Quoi qu’il en soit, Suétone, de son vrai nom Gaius Suetonius Tranquillus était archiviste sous le règne de Trajan (98-117 ap J-C). Par la suite, sous le règne d’Hadrien (117-138 ap J-C) il devient responsable de la correspondance intime de l’empereur (secrétaire ab epistulis latnis). Mais, apparemment prit dans des affaires floues à la cour, il est renvoyé par Hadrien lorsqu’il avait 52 ans donc en 122 ap J-C. Durant ces quelques années au service de l’empereur, il fut notamment a studiis et a bibliothecis (respectivement, responsable des archives et documentations et responsable des bibliothèques). Suite à son renvoi, on eu peu de renseignements sur l’existence qu’il mena ainsi que la durée qu’il vécu. D’où le manque de précisions sur la date de sa mort. On ne peut que supposer que lorsqu’il ne travaillait plus, il se tournait vers ses différents travaux littéraires.

Œuvre importante :

A côté du fait que Suétone avait une place très importante dans l’administration romaine, il était aussi un grand écrivain et historien (c’est d’ailleurs pourquoi il est dans ce classement). De ce fait, durant sa vie, il écrivit différentes œuvres dont la plus importante est La vie des douzes Césars. Il l’écrivit de 119 à 122 ap J-C. Il raconte dans cet ouvrage, comme son titre l’indique, la vie de 11 empereurs (Auguste, Tibère, Caligula, Claude, Néron, Galba, Othon, Vitellius, Vespasien, Titus et Domitien) et d’un dictateur (Jules César). Ainsi, il détaille la vie de ces personnages sur des sources de l’époque et surtout authentiques. Aussi, n’oubliez pas qu’il était a studiis et a bibliothecis. Il avait donc accès à toutes les connaissances officielles de l’époque.

Bien que je ne l’ai pas lu, je vous recommande cet ouvrage car outre le fait que les faits racontés dedans sont peut-être exagérés, suite notamment à une possible prise de position de l’auteur, je pense qu’il s’agit d’un livre avec une très forte importance historique. Aussi, si sa lecture vous intéresse, il est disponible en ligne ici

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/SUET/accueil.html

Deuxième historien romain : Tacite

Tacite est un historien romain né aux alentours de l’an 55 ap J-C dans un lieu indéterminé. Il mourut aux alentours de l’an 120 ap J-C. Comme pour sa naissance, on ne connaît pas le lieu de sa mort.

historien romain : Tacite

Histoire :

De la même manière que Suétone, on ne connaît que très peu de choses sur la vie qu’il a passé. Tacite, de son nom de naissance Publius Cornelius Tacitus est issu d’une famille riche et en a reçu une bonne éducation ce qui l’aida à devenir avocat. En parallèle de sa vie juridique, il mena une vie politique et eu divers titres au fur et à mesure de sa montée au pouvoir. On estime notamment qu’il eu sous Vespasien (69-79 ap J-C) le titre de « Tribun militaire », sous Titus (79-81 ap J-C) le titre de « questeur » et de « Tribun de la Plèbe » et « Préteur » sous Domitien (81-96 ap J-C). Par la suite il s’en va de Rome pour quelques années et n’y reviendra qu’en 93 ap J-C. Ceci étant dû à la mort de Julia Agricola, sa femme. A son retour, Domitien fit juger de nombreux personnages et Tacite, étant un homme de loi fut obligé d’y participer. Une fois Nerva (96-98 ap J-C) au pouvoir, il devient « consul suffect ». C’est en 100 ap J-C que Tacite se tourne une nouvelle fois vers son rôle d’avocat en devenant « avocat de la province d’Asie ». Il devint par la suite, de 112 à 114 ap J-C « gouverneur de la province d’Asie ». A partir de cette date là, il n’y a plus de témoignage sur sa vie. De ce fait, on ne connaît par le reste de son existence. On peut seulement supposer qu’il est mort quelques années plus tard, aux alentours de l’an 120 ap J-C.

Principales œuvres :

Durant sa vie, Tacite fit beaucoup de littérature en parallèle de ses différentes fonctions. Nous pouvons notamment citer De vita lulii Agricolae (La vie d’Agricola) publiée en 98 ap J-C. Comme son titre l’indique, cette œuvre parle de la vie d’Agricola. Ce dernier était le père de Julia Agricola et donc le beau-père de Tacite. A travers ceci, Tacite rend donc un hommage à Agricola mais va plus loin en faisant une critique du contexte politique de l’époque. Parmi les autres œuvres de Tacite, nous pouvons aussi citer De situ ac populis Germaniae (La Germanie). A travers cet ouvrage, Tacite nous décrit le fonctionnement et le quotidien des peuples germains. Ceci nous donne donc un réel témoignage sur la partie Germanique de l’Empire.

Aussi, si ces deux livres vous intéresse, ils sont disponibles juste en dessous. Cliquez sur les liens pour en savoir plus.

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/TacAgr/Agrtrad.html#I

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/GERM/g_preface.htm

Troisième historien romain : Tite-Live

Tite-Live, dit le « Padouan » est un historien romain né aux alentours de l’an 60 av J-C dans la ville de Padoue (Patavium). Il est vraisemblablement mort dans la même ville en 17 ap J-C.

historien romain : Tite Live

Histoire :

Comme pour les précédents personnages, peu de témoignages nous restent de la vie passée de Tite-Live. Tout comme Tacite le sera, Tite-Live est issu d’une famille riche et effectuera des études de rhétorique (consiste à étudier la science et l’art des discours sur les esprits) et de philosophie. Suite à cela, il s’installera à Rome. Par la suite, peu de détails sont donnés sur sa vie. Toutefois, on sait qu’il passa la quasi totalité de son existence à écrire. Aussi, on sait qu’il était proche du premier empereur romain : Auguste (-27 , +14). Après avoir passé de très nombreuses années dans la capitale romaine, il retourne dans sa ville natale et y passera quelques années avant d’y mourir.

Principale œuvre :

Tite-Live est un écrivain très connu notamment pour une œuvre : Ab urbe condita libri (Histoire romaine). Il commence son écriture en 27 av J-C et la finit en 9 av J-C. Dans cet œuvre monumentale, composée de 142 volumes, il raconte l’histoire de Rome, de ses origines jusqu’à la mort de Drusus en 9 av J-C. C’est pourquoi on peut supposer l’arrêt de l’écriture à cette date. Ce livre est très important car il nous apporte énormément de connaissances sur Rome. Aussi, comme les faits sont racontés par quelqu’un de vivant à cette époque, cela donne une impression de réalité. A l’époque, la publication de cet ouvrage permit à Tite-Live de devenir célèbre presque immédiatement et d’avoir une notoriété s’étendant au delà des frontières.

Aujourd’hui, il ne nous reste que 35 livres sur 142. Cependant, les livres restants sont en accès libre sur internet. Voici un lien vous y conduisant

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/LIV/Intro.html

Quatrième historien romain : Eutrope

Eutrope est un historien romain du IV ème siècle ap J-C. Il est né selon certaines sources, dans la région actuelle de le ville de Bordeaux, à une date inconnue. Il est vraisemblablement décédé à la fin du IV ème siècle ap J-C dans un lieu inconnu.

Histoire :

De la même manière que pour la plupart des historiens romains, on ne connaît que peu de choses au sujet d’Eutrope. De ce fait, nous ne connaissons ni son enfance ni les différentes études qu’il a mené. Sous le règne de Julien (361-363 ap J-C), il rencontre ce dernier et devient un supporter de l’empereur. Dans la même période, sous Constance II (337-361 ap J-C), il devient magister epistularum. Plus tard, de 367 à 369, il devient praeses Ciliciae et sous le règne de Valens (364-378 ap J-C), il devient magister memoriae. Ensuite, en 371 ap J-C, il devient proconsul d’Asie mais suite à un procès dont il sera acquitté, il part s’installer à Rome et devient comes rerum privatarum pour Gratien (367-383 ap J-C). C’est quelques années après, de 379-381 ap J-C qu’il devient préfet de l’Illyrie. Enfin en 387 ap J-C, il participera au Consulat avec Valentinien II (375-392 ap J-C).

Œuvre principale :

L’œuvre principale d’Eutrope est Breviarium historiae romanae ( L’abrégé de l’histoire romaine). Il écrivit cette œuvre après 370 ap J-C. Mais ici aussi, on n’a pas de date précise. Cette œuvre raconte l’histoire de Rome : de sa fondation jusqu’au règne de Jovien en 364 ap J-C. Elle se constitue de 10 livres, chacun traitant d’une époque particulière. L’avantage de cette œuvre, est qu’il s’agit d’un « abrégé ». Elle est donc plus courte que l’œuvre de Tite-Live qui porte sur le même sujet. Ici aussi, L’abrégé de l’histoire romaine est disponible sur internet. Si ce livre vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/eutrope/table.htm

Cinquième historien romain : Salluste

Salluste, de son nom de naissance Gaius Sallustius Crispus est un historien romain du premier siècle avant J-C. Il est né à Amiternum en 86 av J-C et est décédé en -34 av J-C.

historien romain : saluste

Histoire :

Encore une fois, on ne connaît que peu d’éléments sur la vie de Salluste. En effet, une biographie a été écrite à son sujet mais elle fut malheureusement perdue. Salluste est vraisemblablement né dans une famille aisée. En ce qui concerne son enfance, on ne la connaît pas. C’est donc en 55 av J-C soit à l’âge de 31 ans qu’il devient « questeur ». Puis trois ans après, en 52 av J-C, il devient « tribun de la plèbe ». Grand ami de Jules César, il prend son parti à chaque conflit. Par la suite, il entreprend une carrière militaire mais à de mauvais résultats dans celle-ci. En effet, il mène des actions qui échouent successivement. Il retourne dans ce qu’il fait de mieux et est élu « préteur » en 47 av J-C. Dans la même période, il suit Jules César en Afrique et reçoit le contrôle de la province de Numidie de -46 à -45. S’en suit le meurtre de Jules César et de ce fait, l’arrêt de la carrière militaire de Salluste. Il passa certainement le reste de sa vie à Rome et mourut en 34 av J-C.

Principales œuvres :

Durant sa vie, Salluste a écrit deux principales œuvres : La conjuration de Catilina publiée en 43/42 av J-C et La guerre de Jugurtha. Ces deux œuvres parlent respectivement du complot de Catalina et de la guerre en Afrique du Nord opposant les romains au roi Jugurtha.

Si ces deux œuvres vous intéresse, elles sont disponibles en accès libre ici :

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/salluste/catilina.htm

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/salluste/jugurtha.htm

Et voilà, cet article est maintenant terminé. J’espère qu’il vous aura plu et que vous aurez découvert de nouvelles choses. Aussi, n’hésitez pas à me dire dans l’espace commentaire de quel sujet vous voudriez que je parle dans un prochain article. En ce qui concerne celui-ci, il portera sur « 4 monnaies romaines barbares ». A la semaine prochaine !

(Bien entendu, tous les contenus issus des liens présentés appartiennent aux sites qui les proposent).

Article précédent : le calendrier-romain

Recevez gratuitement mon livre Autour de la monnaie romaine en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *